Ludovic 40 ans

Depuis l’amputation de ma jambe en 1996, j’ai construit l’idée que je devais faire de cette faiblesse physique une force qui permettrait de se dépasser. Il s’agit pour moi de trouver les moyens de poursuivre une action sportive et citoyenne, qui contribuera à redonner des perspectives, des projets de vie, de se dire que c’est possible malgré les difficultés.